San José Lopez. La crise, une opportunité de croissance

San José Lopez. La crise, une opportunité de croissance

Présent au Maroc depuis 1994, le logisticien espagnol San José Lopez a fortement développé sa présence locale. Il a récemment investi dans l’extension de 9.000 m² de son site de stockage situé dans la zone franche de Tanger Med. SJL mise sur un développement important de ses activités transport et logistique.

Dans le domaine portuaire, le segment de la logistique est crucial. Installé depuis 1994 au Maroc, le groupe espagnol spécialiste de la logistique, San José Lopez (SJL), a pu construire sa réputation sur la base de services et solutions adaptées aux besoins de ses clients. SJL a en effet mis en place un important projet d’investissement, ce début d’année, portant sur l’extension de 9.000 m² de son site de stockage sur la zone franche de Tanger Med. «Un projet qui représente une dynamique de croissance sur nos activités transport et logistique et qui annonce une année 2021 porteuse de nouveaux défis», affirme Christophe Haviland, SJL Chief Commercial Officer. L’engagement en termes d’investissements de la part de la multinationale n’est pas fortuit. Pour le groupe, la dynamique de croissance des activités portuaires est toujours réelle même si elle a été affectée par la crise sanitaire. « Chiffres à l’appui, le complexe de Tanger Med affiche des résultats prometteurs sur l’exercice de l’année 2021. Une croissance qui s’explique par des efforts soutenus d’adaptation et changement des entreprises industrielles et logistique pour développer l’export Maroc », explique Haviland. En effet, le secteur portuaire a connu une mutation pro- fonde depuis l’avènement du complexe portuaire Tanger Med en 2007 qui a transformé la conjoncture économique du royaume avec l’attraction d’importants investissements dans les différents secteurs industriel, logistique et commercial. « Cette dynamique se poursuit avec les nouvelles extensions de Tanger Med 2 et l’aménagement de la plateforme industrialo portuaire Nador West Med, un développement de l’infrastructure qui consolide la vision stratégique du royaume et son ancrage dans l’espace euro-méditerranéen »,

Vous avez dit crise ?

Comme la majorité, voire la totalité des acteurs du secteur logistique, SJL a connu un ralentissement de ses activités sur l’exercice 2020 principalement en raison de la crise sanitaire. « Une baisse significative de 25% a été observée en termes de volumes et trafic », annonce notre source. Néanmoins, 2020 et ce contexte de crise ont permis au groupe d’accélérer son programme de transformation. En effet, SJL a franchi une nouvelle étape en investissant dans des ressources matérielles (surface de stockage sur Tanger Med), digitales (nouvel ERP et CRM client) et humaines tout en procédant à une réévaluation des méthodes de travail afin d’atténuer l’impact économique de la pandémie à court terme. Christophe Haviland ajoute que « l’optimisation de notre réseau logistique comprenant aussi notre importante flotte en propre, nous a permis de garantir à nos clients une continuité de service préservant le bon fonctionne- ment de leur supplychain ». Cette combinaison d ’améliorations technologiques et d’infrastructures logistiques permettra donc à SJL de poursuivre l’intégration opérationnelle de ses unités commerciales. Ainsi, l’exercice 2020 a permis au groupe de se recentrer sur l’essentiel de son activité. « Le développement de nos activités transport et logistique est au cœur des enjeux stratégiques pour améliorer notre croissance et chiffre d’affaires à travers la proposition de solutions intégrées à nos clients, à forte valeur ajoutée, qui se déclinent autour du transport international, le trans- port domestique, le groupage, la logistique et le transit », affirme Christophe Haviland. Pour y par- venir, l’entreprise mise sur une transformation digitale globale, à travers l’intégration de nouveaux outils de management de la relation client CRM, et la digitalisation de ses processus de travail avec des ERP performants.

Compétitivité portuaire

Pour ce qui est des impératifs au développement de la compétitivité portuaire marocaine, Christophe Haviland affirme que ces derniers « doivent s’orienter vers l’amélioration de la productivité des installations et la gestion de la fluidité dans les ports, notamment à travers l’allègement des processus administratifs pour le traitement des dossiers douaniers et le temps de transit ». Un projet qui compte bien se concrétiser avec le lancement du programme de digitalisation des douanes du royaume. Avec la transformation digitale qui se met en marche et le projet d’investissement entamé en ce début d’année, SJL mise sur un développement important de ses activités transport et logis- tique. « Nous avons établi un business plan sur 3 ans pour relancer la croissance du chiffre d’affaires post-Covid et accélérer la rentabilité » affirme Christophe Havi- land. Son objectif est d’accroître le chiffre d’affaires prévisionnel de 15 à 20% par an et ainsi dynamiser son secteur d’activité.

Sami Nemli

Article paru sur le journal économique LES INSPIRATIONS ECO, rubrique entreprises

Lundi 1 Février 2021

SAN JOSÉ LOPEZ. LA CRISE, UNE OPPORTUNITÉ DE CROISSANCE