Le rôle d’un transitaire dans la logistique de transport?

Suite à la multiplication des conventions de libre circulation des marchandises et l’allégement remarquable des formalités douanières, les grandes entreprises opérant dans les secteurs de l’import et l’export recrutent de plus en plus de transitaires pour développer leurs activités et pénétrer des marchés qui leur étaient jusqu’alors inaccessibles. Pour le cas des moyennes et petites entreprises, celles-ci confient cette tâche à des prestataires de transport qui eux-mêmes mettent leurs agents de transit à disposition de ces entreprises.
Un transitaire, ou agent de transit, se présente ainsi comme étant une personne qui se charge de la gestion des transports destinés soit à l’import soit à l’export de marchandises au profit de son client. Il occupe un rôle pivot au niveau des entreprises qui opèrent dans le secteur du commerce international et constitue le cœur même de la chaine logistique de ces entreprises, ce qui l’oblige à disposer de diverses compétences qui dépassent la simple notion de gestion commerciale et qui touchent aux aspects logistiques, juridiques, douaniers, ainsi qu’à la constitution de tous les documents administratifs nécessaires à une expédition donnée.
Ainsi, toute entreprise qui désire exporter ou importer des biens de l’étranger fera mieux de faire appel à un transitaire, qu’il soit interne ou qu’il travaille pour le compte d’un prestataire de transport, l’important c’est qu’il va assurer l’organisation et l’exécution des prestations logistiques de la manière la plus optimale qui soit.

Qu’est-ce qu’un transitaire ?

On peut qualifier de transitaire toute personne ou entreprise qui opère dans la logistique de transport et qui est chargée de faire transiter le fret. De manière plus simple, le transitaire est considéré comme un agent de voyage pour les marchandises, il organise le transport des marchandises au niveau national et international et possède, entre autres, les qualités suivantes :
• Réactivité
• Organisation
• Rigueur
• Esprit d’analyse
• Capacités linguistiques en matière de langues étrangères
• Capacités de négociation
• Capacités interpersonnelles
Parmi les nombreuses tâches qu’il effectue :
• Il assure un rôle axial pour les activités d’import-export en organisant et coordonnant les modes de transport maritime, terrestre et/ou aérien et organise les relations avec les compagnies de transports avec lesquelles il opère ;
• Il est mandaté par le destinataire ou l’expéditeur de marchandises pour gérer tout ce qui se rapporte à la question de la logistique de transport et du transit afin de coordonner le parcours d’une marchandise entre deux pays ;
• Il s’occupe des formalités administratives et prend donc en charge tout document nécessaire au transport ;
• Il se charge de la collecte, la rédaction ainsi que le suivi et contrôle des divers documents ;
• Il veille au respect des réglementations spécifiques à chaque pays ;
• Il assure le passage en douane ;
• Il se charge de régler tout problème lié au transport des marchandises ;
• Toutefois, il faut souligner que le transitaire mandataire est très souvent confondu avec le commissionnaire de transport.

Quelle est donc la différence entre un transitaire mandataire et un commissionnaire de transport ?

Il est vrai que les deux termes sont souvent confondus à la notion du transitaire international ou de l’agent de transit, alors qu’en effet, il existe une différence entre les deux.
En premier lieu, en ce qui concerne leurs missions respectives, le transitaire mandataire est un intermédiaire mandataire, qui exécute au nom de son mandant les instructions qu’il reçoit de ce dernier, alors qu’un commissionnaire de transport organise en son propre nom le transport par les voies et les moyens de son choix.
En second lieu, par rapport à la profession, l’activité du transitaire est considérée libre et donc ne nécessite aucune inscription ou immatriculation, alors que celle du commissionnaire est une activité réglementée qui nécessite l’inscription au registre des commissionnaires.
En troisième lieu, les responsabilités du transitaire mandataire demeurent limitées par rapport à celles du commissionnaire de transport. Le commissionnaire de transport s’engage en jouant un rôle majeur dans la logistique de son client et a pour obligation la réalisation des résultats tout en libérant son client d’un maximum de contraintes et de toute responsabilité liée à un transfert donné. Alors qu’un transitaire ne répond que de ses fautes personnelles prouvées et ne partage aucune responsabilité quant à la réalisation d’un résultat quelconque.
Enfin, en dernier lieu, une dernière différence se situe au niveau de la rémunération. Pour le cas du commissionnaire de transport, il a la liberté de fixer un prix facturé forfaitairement à son client, alors que le transitaire procède par des remboursements d’avances pour facturer par la suite ses honoraires d’intervention à son client.

Quel est son rôle et quelles sont ses missions et ses fonctions dans la logistique de transport ?

Le rôle primordial d’un transitaire est d’assurer que les marchandises qu’on lui a confiées transitent d’un territoire douanier à un autre sans contraintes et dans le respect des régimes douaniers.

Ses missions consistent alors en :
• La prise de contact et la coordination avec tous les acteurs liés à la chaine de valeur de la logistique de transport, tels que les transporteurs, les compagnies d’assurance, les bureaux de douane, etc. ;
• L’assurance d’une traçabilité permanente des marchandises durant tout le cycle d’expédition ;
• La prise en charge de toutes les formalités administratives tout en respectant les lois internationales.
Pour ce qui est de ses fonctions, il est difficile de cerner toutes les actions menées par un transitaire international, mais on peut en citer sept qui se présentent ainsi :
 Il doit assurer le suivi entre les différents modes de transport : le transitaire est donc le garant du bon acheminement des marchandises ;
 Il doit impérativement disposer d’un carnet d’adresses bien fourni afin de pouvoir négocier les réservations des espaces convenables au chargement et déchargement de chaque expédition ;
 Il doit assurer la sécurité des marchandises en cas de dégâts, de retard de livraison ou même par rapport à son client commanditaire. Pour ce faire, le transitaire doit déposer des réclamations d’assurance en fonction du moyen de transport et du type de marchandises transitées ;
 Il doit également garantir l’édition et la présentation de toute documentation relative aux expéditions et à tout moment voulu.

Le transitaire opère principalement soit auprès des intermédiaires et des auxiliaires de transport soit auprès des entreprises importatrices ou exportatrices. Les fonctions qu’il exerce sont majoritairement administratives ou commerciales. En bref, dans la logistique de transport, le transitaire est considéré comme étant l’architecte du transport et l’agent d’expédition des marchandises ou encore le trait d’union incontournable de la chaine de valeur économique des entreprises.