La supply chain textile: Défis et opportunités

De nos jours et suite aux perturbations provoquées par la pandémie du Covid-19, il est devenu plus urgent que jamais de penser à des Supply Chains beaucoup plus performantes et plus résilientes que celles déjà opérationnelles, tous secteurs confondus. Et pour cause, elles doivent être conçues de façon à pouvoir affronter les crises et relever les défis futurs, notamment environnementaux.
L’information générée entre les différentes étapes de fabrication d’un produit étant difficile à collecter, de nombreux dysfonctionnements apparaissent et peuvent entraver le bon déroulement du processus de production. La Supply Chain textile peut être considérée comme le parfait exemple dans ce registre, tant par la nature de ses enjeux que par son impact écologique.

Quels sont les défis auxquels fait face la Supply Chain du monde du textile ?

Comme dans tout secteur industriel, la Supply Chain de l’industrie textile fait face à plusieurs défis. Généralement, cette chaîne logistique textile, et surtout celle de l’habillement, reste fondée sur des chaînes d’approvisionnement très fragmentées et opaques : les entreprises de ce secteur s’approvisionnent, selon leurs besoins, chez de nombreux fournisseurs à la fois, qu’ils soient nationaux ou internationaux. Ce qui rend le processus d’approvisionnement de plus en plus complexe à gérer. Et toujours dans la même veine, les chaînes d’approvisionnements des Supply Chains textiles disposent d’un très faible niveau de visibilité sur les fournisseurs du deuxième rang. Une telle situation provoque de sérieux dysfonctionnements susceptibles d’être à l’origine de risques très importants. Entre autres, on peut citer une faible coopération entre les partenaires qui induit automatiquement des coûts substantiels liés à la gestion des stocks, la perte de maîtrise sur le cahier des charges, la difficulté à garder une marge de transparence vis-à-vis des consommateurs toujours plus exigeants, la prolifération des contrefaçons et des marchés parallèles ou encore l’impact écologique énorme lié au gaspillage d’ajustement. Or, encore aujourd’hui, les retombées de ces dysfonctionnements peuvent s’avérer préjudiciables pour la Supply Chain textile. Du coup, elles rendent d’autant plus compliquée l’émergence de nouveaux modèles plus innovants. Des exemples de situations réelles démontrent la nécessité et l’importance d’avoir une vue d’ensemble sur le fonctionnement de la Supply Chain textile dans sa globalité, surtout dans un contexte incertain où les échanges internationaux sont fortement impactés.
Pour rappel, l’industrie du textile occupe la deuxième position derrière l’industrie pétrolière en matière de pollution et reste également en retard en termes des actions de développement durable, et se place donc au centre des préoccupations des consommateurs de plus en plus responsables.
Résultat : il faut repenser les systèmes de traçabilité entre les différentes étapes de production afin de renforcer la visibilité globale sur le fonctionnement des Supply Chains textiles.

Quelles sont les opportunités qui s’offrent aux gestionnaires afin de pouvoir optimiser cette Supply Chain logistique ?

À ce stade, la réinvention devra impliquer tout le secteur du textile, mais cela prendrait du temps. Or, s’agissant du temps, l’univers textile n’en dispose pas. Surtout avec l’avènement de la crise sanitaire et son impact bouleversant autant pour les ventes que pour les réseaux d’approvisionnement.
La reprise demeure alors pleine d’incertitude, et les entreprises feront mieux de repenser leurs Supply Chains textiles, car ce sont les premiers maillons à pouvoir se différencier et prendre une large longueur d’avance sur le marché tout en développant une bonne maîtrise de leurs opérations. Et c’est là qu’intervient la “traçabilité moderne” qui avec ses caractéristiques techniques permet de répondre aux problèmes de transparence et de visibilité, d’accéder à des données jusqu’alors inaccessibles, de nourrir des modèles d’optimisation logistique, d’optimiser le contrôle des cahiers des charges, ainsi que d’améliorer la qualité de l’engagement avec le consommateur. Le tout, sans avoir aucun impact sur les divers cycles de production.
La tâche peut paraître ardue, mais de nouvelles technologies comme la blockchain ou le big data offrent des opportunités qui permettent de garantir à la fois la résilience et la performance des Supply Chains textiles. Toutefois, afin de tenir ses promesses et être d’une bonne utilité pour l’entreprise, toute plateforme de traçabilité moderne doit répondre impérativement à quelques principes : d’une part, le principe de subsidiarité qui se résume en la simplicité et la crédibilité de déploiement, tout en prenant compte de la maintenance et des différences de maturité technologiques de la Supply Chain textile, et d’autre part le principe de contrôle et d’audit des données qui impose de prêter une attention particulière aux différences d’intérêt potentielles au sein d’une Supply Chain et de maîtriser la confidentialité de ses données. Pour ce faire, toutes les données fournies devraient être décentralisées, vérifiables et contrôlables en termes de contenus et d’origine. De la sorte, elles seront quasiment infalsifiables.
Il est également important de rappeler que toute infrastructure de traçabilité décentralisée permet d’appuyer le rapport de confiance inter partenaires et génère de nouvelles valeurs ajoutées pour le monde du textile, telles que le contrôle sur l’origine des composants des habits à travers un QR Code ou la garantie de l’authenticité et de la « Trademark » du produit.
Enfin, pour ce qui est de l’impact environnemental, et afin de faire de sa chaîne une Supply Chain textile responsable, il est nécessaire de réviser le circuit dans sa globalité et de faciliter la coordination et le suivi des productions allant de l’origine jusqu’au consommateur. Cela engage donc les enseignes dans l’écoconception et l’entretien des produits, la collecte et le recyclage des textiles usagés, l’optimisation des stocks et, enfin, la sensibilisation des consommateurs.

Conclusion

Disposant d’un large éventail de chaînes de production, le secteur du textile permet d’apprécier l’ampleur des différentes opportunités qu’offrent les nouvelles technologies. Cette nouvelle donne aidera à coup sûr de bâtir des Supply Chains textiles beaucoup plus performantes et beaucoup plus résilientes en termes de traçabilité et de responsabilité à l’égard de notre environnement.
Ainsi, il est intéressant de voir comment les entreprises de cette industrie vont réagir face aux défis que pose le secteur et si elles s’adapteront ou non aux changements engendrés par l’évolution technologique.