La digitalisation au coeur de la performance des entrepôts (WMS)

Dans le monde entier, la transformation digitale au sein des entrepôts se répand de plus en plus. Elle agite les esprits et secoue les organisations. Pourtant, certains entrepôts sont équipés de WMS (Warehouse Management System) depuis la fin des années 80. Cette digitalisation permet de renforcer l’agilité des entrepôts afin que les sociétés puissent plus facilement adapter leur organisation et répondre aux exigences de leurs clients.

Que peut apporter la digitalisation aux entrepôts ?

Les logiciels WMS se sont très vite multipliés au cours de ces dernières années. L’objectif de la digitalisation est d’assurer un profit rapide sur les premiers gains, d’augmenter la productivité ainsi que la qualité, tout en diminuant la pénibilité. Soutenus dans les tâches répétitives et difficiles, les opérateurs se concentrent sur des activités à plus forte valeur ajoutée. Cela permet aux entreprises de valoriser leur marque employeur et d’améliorer la satisfaction de leurs clients. Grâce à la digitalisation, l’intralogistique est couverte par trois grands domaines.

Le pilotage 

Les informations ne sont plus réservées aux professionnels et experts techniques. En effet, grâce à la console orientée utilisateur, l’information devient accessible à tout le monde.

Les données d’exploitation

Les décideurs peuvent améliorer leur réponse en bénéficiant d’un retour d’information en temps réel sur l’activité. En conséquence, la prise de décision est plus simple et accélérée.

L’orientation client

Il est plus évident que les tâches qui sont confiées à l’entrepôt visent avant toute chose à tenir les engagements de l’entreprise envers ses clients. Ces derniers peuvent également être informés plus facilement sur la logistique de leur commande. De plus, les informations peuvent être complétées et communiquées en temps opportun.

L’évolution des WMS

L’entrepôt logistique a considérablement évolué depuis les années 1970 afin de répondre aux mieux aux attentes des professionnels. La première structuration de la fonction logistique a permis de réduire les coûts. L’entrepôt logistique continue de se professionnaliser avec l’arrivée des logiciels WMS. Ils se sont imposés et ont permis de réduire les délais de livraison et de réassort. Plus les années passent, plus les stocks à gérer deviennent importants. Mais à l’aide de progiciels d’entreposage capables de gérer des espaces de stockage de plus en plus volumineux, la gestion des flux s’améliore. Dorénavant, la saisie des informations est automatique et les données sont fournies en temps réel aux WMS.
Viennent ensuite les entrepôts « nouvelle génération » avec une implantation stratégique visant à mailler le territoire pour satisfaire le client où qu’il soit. L’objectif est que toutes les tâches répétitives soient automatisées afin que l’humain apporte une véritable valeur ajoutée ailleurs..