Maroc Export fait le bilan avant la fusion

Les Inspirations éco le 11 Décembre 2017

À l’approche de sa fusion avec l’AMDI, Maroc Export publie son rapport  d’activité triennal pour la période 2014-2016. Le rapport détaille l’ensemble des actions organisationnelles et promotionnelles effectuées par le Centre marocain de promotion des exportations (CMPE) durant cette période.

Dernière ligne droite pour la fusion Maroc Export, AMDI, OFEC. Les réunions s’enchainent au sein du ministère de l’Industrie, et les textes réglementaires suivent le circuit d’adoption. Dans ce contexte, Maroc Export vient de publier le rapport d’activité triennal pour la période 2014-2016. Le rapport détaille l’ensemble des actions organisationnelles et promotionnelles effectuées par le Centre marocain de promotion des exportations (CMPE) durant cette période. La publication de ce bilan au moment où la reconfiguration de l’écosystème promotionnel est enclenchée n’est pas fortuite. « Le Centre est appelé à capitaliser sur le savoir faire et l’expérience accumulés par ses équipes pour continuer à performer et à renforcer la notoriété du made in Morocco à l’international », explique Maroc Export dans ses conclusions. Le Centre revient notamment sur ses performances durant la période étudiée. Il se base notamment sur l’étude du Centre du Commerce international (ITC) (organe onusien basé à Genève, et dépendant de l’OMC et de la CNUCED), qui souligne que la performance du Centre a connu un bond considérable entre 2013 et 2016. En effet, Maroc Export a fait l’objet d’une première analyse comparative en 2013 qui a abouti à un score de 37,9 qui plaçait alors Maroc Export en dessous de la moyenne de l’échelle au niveau international. Trois ans après, Maroc Export a réussi à atteindre un résultat global de 60,2 lors de l’évaluation menée par les experts de l’ITC en 2016, soit une amélioration de 58 % par rapport à l’évaluation précédente. Grâce à cette performance, Maroc Export est désormais classé par le Centre du Commerce international, dans la catégorie des «organisations très performantes». Il est même considéré comme l’organisme le plus performant sur le continent africain. Maroc Export revient également sur son activité promotionnelle sur la période 2014-2016.

Par rapport à l’année 2013, l’exercice 2014 constitue un saut significatif puisque le nombre d’actions promotionnelles s’élève de 55 % et continue de croître les années suivantes pour atteindre une croissance annuelle moyenne de +19 % comparativement à l’élévation du nombre d’actions promotionnelles, celle du nombre d’entreprises accompagnées par Maroc Export peut paraître modestes +4 % par an). Néanmoins, il faut souligner qu’en 2014, Maroc Export a réussi à accompagner +35 % d’entreprises supplémentaires par rapport à l’exercice précédent, soit un nombre de 193 entreprises. En 2016, a eu lieu le transfert de l’accompagnement des exportateurs de produits agricoles et maritimes à I’EACCE (Établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations). Les entreprises de ce secteur constituent plus de 40 % du tissu exportateur du Royaume.

Et pourtant, Maroc Export est parvenu à compenser l’effet de ce transfert en accompagnant plus de 180 nouvelles entreprises issues d’autres secteurs en 2016. Grâce à l’apport des primobénéficiaires, le nombre d’entreprises participantes a augmenté entre 2015 et 2016 de 104 entreprises. La couverture sectorielle et géographique des activités promotionnelles de Maroc Export s’est également fortement élargie depuis 2014. Ce sont en moyenne 20 secteurs et 40 marchés qui sont ciblés chaque année, soit 5 secteurs et 8 marchés supplémentaires par rapport à 2013. Maroc Export explique également avoir modifié le modèle d’action promotionnelle ciblant les secteurs classiques, pour un modèle qui prend en considération les enjeux à l’export des écosystèmes ainsi que la diversification de l’offre exportable accompagnée. Cela s’est notamment traduit par une intensification de la promotion de secteurs comme l’automobile, l’aéronautique et le textile. Un appui renforcé a été fourni aux opérateurs du secteur automobile à travers l’organisation d’une dizaine d’actions promotionnelles en augmentation de 50 % par rapport à 2015. Dans le secteur aéronautique, 10 actions promotionnelles ont été organisées en 2016 contre 6 en 2015.

De plus, dans sa démarche promotionnelle de cette année, le Centre a accompagné les représentants des écosystèmes aéronautiques dans des manifestations tenues dans des pays concurrents du Maroc, à savoir : la Turquie, le Mexique, la Roumanie et la Malaisie. Il est à noter que la palette de prestations promotionnelles déployées jusqu’alors par Maroc Export a dû être mise à niveau pour mieux correspondre aux normes actuelles. Dans ce sens, Maroc Export a engagé une réflexion stratégique qui a abouti à la mise en place d’une nouvelle offre de services. Celle-ci a par la suite été formalisée dans une feuille de route couvrant la période 2017/2020, validée par le Ministère de tutelle. Une feuille qui servira sans doute dans le cadre de la future structure en cours de mise en place.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *